Le projet normalité est lancé ! Le but ? Que personne ne découvre que les mutants font bel et bien parti de notre monde !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Quand le silence disparait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Quand le silence disparait... Dim 14 Déc - 18:40

Seth attrapa sans aucun mal l’épais ouvrage qui l’intéressait, et y jeta un bref coup d’œil avant de souffler dessus pour faire s’envoler la poussière. L’endroit était correctement entretenu. Sauf cette partie ci de la bibliothèque. C’était comme si poussière et habitants c’étaient mis d’accord pour qu’une partie du lieu appartienne à la crasse. D’habitude, se tâcher exaspérait Foxter. Il aimait rester propre sur lui. Sauf bien sûr si c’était le sang des autres qui le recouvrait. Enfin, toujours est-il que ce jour là, il avait besoin de se salir. En effet, il s’était renseigné. Si jadis il maniait parfaitement ses pouvoirs, il s’était un peu rouillé à cause du bracelet. Le directeur avait d’ailleurs été surpris de toujours le voir là. Il faut dire que…Il avait juré qu’une fois cette satané breloque enlevée, il tuerait tous ceux qui vivaient ici et partirait. Mais…La positive Kamie, la petite framboise sauvage qui avait déboulé dans sa vie, lui avait hélas fait promettre le contraire. Les paroles de Foxter étaient d’or. Il ne trahissait jamais ses propres mots. Cela reviendrait à se trahir lui-même. Et la jeune fille avait bien pesé ses mots. Du coup, il n’avait eu d’autres choix que d’obéir. Alors, tant qu’à faire, autant profiter du lieu pour récupérer sa puissance d’antan. Et pour cela, rien de mieux que ce fameux livre sur les puissances occultes. En se renseignant sur le net, il avait pu voir que l’école en possédait un. Et à force de fouiller dans les registres, il avait trouvé où il se cachait. Et maintenant, il l’avait en main. Parfait. Il se dirigea vers la table qu’il avait choisi, où se trouvaient déjà plusieurs autres ouvrages. Tout en s’installant, il repensa aux derniers jours écoulés. Pour avoir la paix, il avait fait croire à une étudiante qui l’avait surpris dans la chambre de la framboise qu’il était en couple avec. Et depuis, inutile de dire que tout le monde le murmurait tout bas. Ce qui était totalement faux, puisqu’il n’éprouvait aucun sentiment pour personne. Cela aurait revenu à se soucier de quelqu’un. Et à part de lui, il ne se souciait de personne.

Il posa le livre sur la table et l’ouvrit au sommaire, puis fit glisser son doigt, parcourant ce dernier. Enfin, il trouva le chapitre qui l’intéressait et commença à feuilleter le livre pour y arriver. Le calme qui régnait dans la bibliothèque lui plaisait. Cet endroit était désert. Aussi inanimé que le cœur du ténébreux jeune homme. Et cela le faisait se sentir chez lui. Enfin, le calme avait beau avoir habité le lieu pendant plusieurs heures, il vola en un rien de temps en éclats.

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 14 Déc - 20:19

Riley venait de sortir de sa chambre, son téléphone dernier cri en main, elle traversait le couloirs d'une marche aisé et rapide, bien que ses talons mesurait bien une dizaine de centimetre. Elle poussait toute les.personnes se trouvant sur son chemins, ignorant totalement ce qu'ils pouvaient dire. Comment osaient-ils deranger la demoiselle déjà bien agacé de devoir se deplacer pour aller chercher le nouvel exemplaire de ce magasine people qu'elle suivait depuis des années. Beverly est ce que l'on pourrait définir de multi-fonctions, d'une main elle se recoiffait, pestant contre ces satanés mutans à cause de qui elle avait été envoyé dans cette école isolé de tout « Raison de sécurité ». Ceci était l'argument de son tuteur. Enfin, de sa seconde main, elle utiliser son smartphone. Par utiliser je veux dire textoter avec plusieurs de ses amies, commander de nouveaux vêtements, faire un nouveau statut sur Facebook, suivre sa nouvelle mannequin préféré sur twitter, et télécharger sa nouvelle chanson du moment. Oui, elle arrivait à faire tout cela en moins d'une minute. Pearson arrivait, en plus de tout celà, à regarder où elle marchaite et a critiquer mentalement le style vestimentaire des personnes sur son chemin, ils avaient presque tous entre deux et... Quinze saisons de retard au niveau de la mode, ceci la degoutait, vraiment.

Alors que Beverly entrait dans la bibliothèque, elle fit voler en éclats le silence qui régnait de la pièce depuis des heures. La raison de ce cris perçant? Un de ses acteurs favoris venait de se dire en couple avec une chanteuse à qui la chirurgie esthétique ferait un énorme bien. Riley leva la tête et poussa un second hurlement des plus aiguë en balayant la piece du regard. Déjà qu'elle avait du interrompre sa sceance de divers gommage pour venir chercher ce magazine avant quelqu'un d'autre, parce qu'ici, rien ne se fesait livrer à son dortoir, non, il fallait se deplacer pour là moindre chose. Et ce problème surement benin pour beaucoup, avait le don d'agacer la lycéenne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 14 Déc - 20:44

Kamie avait beaucoup réfléchi de sa rencontre avec Seth. Après avoir retourné ça sous tous les angles et toutes les coutures, elle avait remarqué qu'il voulait uniquement lui faire enlever son bracelet et ce depuis le début. Il n'avait surement pas eu l'intention d'être son ami, au grand désarroi de la petite rose. Mais elle s'y était habituée. A force de ne pas avoir d'amis sur qui compter en dehors de ses animaux, elle avait fini par capituler face à l'envie de se lier aux gens. Razuberi savait bien qu'elle était étrange, pourtant elle était humaine ! Si seulement elle savait qu'elle était en fait entourée de mutants, elle déchanterait très vite. En dehors de la réflexion vis à vis de Foxter, elle avait décidé de commencer à lire les bouquins de la bibliothèque. Cela faisait à peine deux jours qu'elle était là et six d'entre eux y étaient déjà passés. Il fallait dire que quand elle lisait, elle ne lâchait jamais son bouquin avant d'être arrivée à la dernière de couverture. C'était surement une manie qui faisait d'elle une sorte de fille étrange. Elle avait cherché plusieurs types de livres mais s'était arrêtée sur les livres mythologiques ou fantastiques. Vous savez, ces livres racontant des histoires hors du commun, avec des personnages aux pouvoirs incroyables et mystérieux ? Vous savez, ceux qui sont en fait des livres de références pour chaque mutant.. Si les gens les voyaient en sa possession, ils penseraient surement qu'elle est des leur, enfin pour les mutants. Mais là n'était pas la question, elle devait absolument aller chercher un nouveau bouquin pour éviter de croiser du monde. En effet, depuis qu'une fille l'avait vue en présence de Seth dans sa chambre, toute l'école racontait qu'ils étaient ensemble. Ca gênait tellement la rose qui n'avait jamais eu de petit ami qu'elle s'enfermait dans sa chambre dès qu'elle avait du temps libre ! D'ailleurs la rumeur s'était étendue si vite, elle s'était demandé si on ne les avait pas filmés pour qu'ils sachent tous ce qu'il s'est passé mais c'était peu probable. Alors c'était surement le bouche à oreille.

Kamie allait donc à la bibliothèque pour changer de bouquins, baissant la tête sous les regards insistants de certains. Surement savaient-ils que Seth y était. Seulement, elle, n'en avait aucune idée ! Elle marcha à travers les étalages de livres, à la recherche de la trilogie qu'elle avait commencé. L'histoire racontait des jeunes à multiples pouvoirs, dont un possédant les ténèbres. "Seth" avait-elle immédiatement songé. Elle tendit le bras pour attraper le bouquin mais n'y parvint pas à cause de sa petite taille. Ce fut après quelques minutes qu'elle arriva enfin à la hauteur, appuyée sur une étagère et hissée sur pointes de pieds. Elle attira doucement les livres à elle jusqu'à ce qu'un cri aigu retentisse. Immédiatement, elle sursauta et fit tombée les bouquins sur elle. Après s'être remise du choc, elle tourna la tête vers la jeune fille qui avait poussé ce cri si.. Féminin ? Elle croisa le regard hautain de la diva et se sentit immédiatement mal à l'aise. Muette, elle resta assise au sol sans bouger, les bouquins toujours étales autour d'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 14 Déc - 21:25

Le premier réflexe de Seth fut de tourner la tête vers l’endroit d’où provenait le cri. C’était la première source de vacarme. La responsable de cet infâme bruit était une jeune fille à l’air superficiel. Il détestait ce genre de personnes. En fait, il détestait presque toutes les personnes de cette planète. Il y aurait peut-être un jour des exceptions. A vrai dire, il y en avait déjà une. Malgré le fait qu’il ait commencé tout cela uniquement pour se faire libérer, il ne pouvait pas nier que sans Kamie il serait sans doute toujours au même point, actuellement. Même si elle l’empêchait d’accomplir ce qu’il voulait, il ne pouvait en vouloir à cette gamine.

D’ailleurs, en tournant la tête, il put constater que c’était elle la responsable d’un autre vacarme. Elle était entourée de livres, qui jonchaient le sol. Le cri de l’autre l’avait apparemment déstabilisé. Tiens, justement, il avait trouvé un livre qui parlait de l’enchantement utilisé pour son bracelet. Il l’avait mis de côté, jugeant qu’il pouvait sans doute attendre encore un peu avant de se renseigner encore mieux sur ce dernier. Mais il aurait du ouvrir ce livre bien avant de rencontrer la petite miss rose. Après tout, c’est elle qui possédait actuellement le bijou, et il ignorait que ce dernier n’était pas totalement exempt de magie. Et, pire que tout, qu’il avait encore une légère emprise sur lui.

D’un coup sec, Foxter referma son livre et lança un regard glacial à l’intruse la plus bruyante. Un regard qui ressemblait fortement à un avertissement. Etait-elle humaine, ou bien mutante ? Il n’aurait su le dire. Il ne ressentait aucun pouvoir sombre ou lié à son élément en elle. Il ne s’attarda donc pas sur elle. Cependant, il mourrait d’envie de lui faire une petite frayeur, et d’utiliser ses pouvoirs. C’était aussi pour cela qu’on les lui avait ôté, de base. Parce qu’il n’avait aucun respect pour le règlement. Après un court moment d’hésitation, il leva la main en direction de Kamie. Il était à plusieurs mètres d’elle. Une ombre jaillit de sa main, tandis qu’un petit sourire satisfait apparaissait sur son visage. Désobéir.  Oui, il aimait ça plus que tout.

Le ruban d’ombre fondit sur Kamie, et vint s’enrouler autour d’elle. Les ombres de Seth n’étaient pas chaudes. Elles étaient même tout le contraire. Glacées, on aurait dit qu’un étau de froid venait vous mordre lorsqu’elles entraient en contact avec votre peau. Si en revanche elles touchaient des vêtements, cela ne créait qu’une désagréable sensation de froid et de picotements. L’ombre remit Kamie sur pieds, avant de revenir disparaitre dans la main de son Créateur. Mentalement, Seth imaginait déjà le visage aux traits crispés du directeur quand il saurait. Il devrait sans doute convoquer la fille aux allures de gamine pourrie gâtée pour s’entretenir avec elle. D’ailleurs, l’avait-il fait avec la framboise ? Voilà que la curiosité de Foxter était piquée à vif. Il demanderait peut-être à Kamie, s’il en avait l’occasion

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Ven 19 Déc - 19:24

Apparement, le cri de la diva ne fut pas sans conséquence puisqu'elle s'attira plusieurs regards noir. d'ailleurs, une fille au cheveux roses escaladant l'étagère pour attraper un livre avant l'arrivée de Riley était tombée en arrière et avait emporté tous les bouquins avec elle.

Quelle idiote. Il y avait un escabeau juste à coté. Pensa Beverly.

Après avoir détaillée la rose du regard pendant quelques seconde, la fille a la chevelure plus courte et foncée se rendit compte que la première été dans sa classe. Kamille Razburie... Kemie Razuberi.. Non. Kamie, voilà, ça devait être ça. Enfin, ce n'était pas important, tout comme cette fille, elle était trop discrète.. En fait non, n'était-ce pas elle cette demoiselle dont tous le monde parlait depuis quelques jours? Celle supposée être en couple avec Seth Arcadia? Seth. Beverly l'avait déjà croisé quelques fois, vous voyez ce brun ténébreux et mystérieux que l'on retrouve dans toutes les séries américaines se passant dans un lycée? Eh bien, selon Pearson, c'était la description qui lui allait le mieux si on lui rajoutait l'aura psychopathe. N'empêche, Beverly se demandait comment ce garçon pouvait sortir avec.. Cette fille, cela n'avait aucun sens pour la jeune fille. D'ailleurs, en parlant d'Arcadia, lui aussi été présent, et il avait également été déranger par la voix trop aiguë de Riley puisqu'il lui avait jeté un regard noir, lui aussi.

La lycéenne le regardait attentivement, il ferma d'un coup sec son livre, le regard dirigé vers la rose. Après quelque secondes, il leva la mains en direction de la jeune fille entourée de livres, au sol, puis, alors que son visage s'ornait d'un sourire en coin, plusieurs ombres jaillirent de sa main et fondirent sur Kamie. Elle avait l'air glacée et, à Bervely, elle firent penser à des sangsue, ou quelque chose dans ce genre.Bref, pour en revenir à ces ombres, elle s'enroulèrent autour de la rose, la redressèrent et disparurent.

Beverly était tétanisée, face à cette scène elle avait glissé en arrière, à présent, son dos été collé au mur et elle se repasser la situation en tête, les yeux écarquillés et le teint plus que pale. Seth été un mutant? Ces créatures ressemblait à des humains tout à fait classiques et non à des animaux? On pouvait se demander si Riley n'était pas plus perturbée par son ignorance vis à vis des mutants que par la scene.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mar 23 Déc - 12:43

Kamie continua de fixer la jeune fille face à elle doucement. Elle la connaissait bien, elle était dans sa classe. Et Kamie était très douée pour observer les gens silencieusement. D'ailleurs elle n'avait pas encore eu le temps de se faire des amis.. Ou alors c'était eux qui ne voulaient pas l'être ? Elle soupira doucement et remarqua que la diva regardait ailleurs après l'avoir regardée avec mépris. Suivant son regard, elle ne vit qu'une table. Être petite est énervant, mais être petite et en plus au sol n'aide en rien.

Un petit cri de surprise franchit ses lèvres quand elle sentit quelque chose de froid autour d'elle. Elle paniqua et ferma les yeux, terrorisée. Qu'est ce que c'était ? Elle mourrait de froid d'un coup ! Et quelque chose la tenait ficelée et la mettait debout. Une fois mise sur ses deux jambes, elle risqua un oeil et ne vit que des ombres repartir vers.. Seth. Elle le fixa étonnée, sa peur diminuant progressivement. Ce n'est pas quelque chose de fort dangereux, c'était Seth qui utilisait ses..

Ses pouvoirs de mutant. Kamie ouvrit la bouche d'étonnement. Alors elle ne s'était pas trompée, il était bien mutant. Même si ses pouvoirs étaient totalement différents de ceux de son ancien voisin, ils n'en étaient pas moins impressionnants ! Elle le fixa un peu avec cette tête stupéfaite puis finit par sourire légèrement et se pencha pour ramasser les bouquins qu'elle avait fait tombé. D'un rapide regard elle vit que Beverly était terrorisée. La rose fit la moue. Si ça se savait, Seth risquait d'avoir des problèmes, et elles aussi non ? Puis elle releva la tête comme si une idée lui avait traversé l'esprit. Si Seth est un mutant, peut-être que Riley aussi ? Et les autres élèves ? Elle fixa la couverture d'un des livres, l'air absent. "Les gênes des mutants" Elle se mordit la lèvre et serra le livre contre elle. Ca promettait d'être aussi palpitant qu'étrange, cette histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mar 23 Déc - 13:25

La peur. Seth la sentait. Elle était partout. Son petit coup était réussi. Il avait réussi à effrayer la nouvelle venue. Il le sentait. Et il en tirait une grande satisfaction. C’était exactement le but recherché. Pourtant, même s’il aurait pris un plaisir non dissimulé à contempler le visage rongé par l’angoisse de l’exubérante jeune fille, il observait plutôt la frêle Razuberi. Elle était étonnée, cela se lisait sur son visage. La surprise est une des émotions que l’on cache le moins bien. Mais ce qui choquait presque Foxter, c’était que la demoiselle ne semblait pas avoir peur. Non. Au contraire, elle finit même par sourire. Serait-il possible que cette fille en soit aussi ? Non, ça semblait totalement impossible. On aurait dit le plus fragile des bibelots d’une collection. Elle paraissait sans défense. Ou bien Foxter se plaisait-il à se dire que justement, elle l’était pour avoir une bonne excuse.

Comme elle se penchait pour ramasser des livres, il l’ignora et reporta son attention sur l’autre. Sa mine apeurée arracha un sourire satisfait au malade mental. Mais ce n’était pas assez. Non. Il voulait qu’elle tremble devant lui. Qu’elle lui obéisse en craignant simplement son courroux. Qu’elle le respecte et pire…Qu’elle crache sur sa propre dignité parce qu’il lui demanderait. Il prit son ton le plus froid et éleva la voix, dissimulant le plaisir fou qu’il prenait à la terroriser.

« Etant responsable de sa chute, je suis sûr que tu vas aller l’aider, n’est-ce pas ? »

Ce genre de phrases risquait cependant de faire croire qu’il défendait la framboise. Et pire, cela pourrait confirmer les stupides rumeurs qui courraient sur eux. Il aurait du s’abstenir de faire une réflexion, mais c’était plus fort que lui. Et c’était désormais trop tard. Le mal était fait.

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Ven 26 Déc - 19:11

Toujours sous le choc, Riley se releva, lisant sa jupe une fois debout et rangeant ensuite son téléphone dans la poche de sa veste. Elle leva ensuite la tête et essaya de reprendre une expression neutre. Même dans les situations les plus critiques, elle devait avoir l'air au top, peut importe ce qu'elle ressentait. Une diva ne doit jamais avoir l'air apeuré ou tout autre expression de ce genre. La fille aux cheveux rose, maintenant debout, commencer à ramasser les livre, et Seth, tourné vers elle, commença à parler d'une voix extrêmement froide.

« Etant responsable de sa chute, je suis sûr que tu vas aller l’aider, n’est-ce pas ? »


Il croyait vraiment que elle, Riley Beverly Pearson, allait ne serait-ce lever un doigt pour aider une personne qui ne l’intéresse pas le moins du monde? Elle aurait pus rire au nez du lycéen si elle n'était pas autant effrayé. Elle inspira une grande bouffée d'air, sûrement pour le courage et ouvrit la bouche et articula de sa voix mielleuse.

« Je ne me considère pas responsable de sa chute. Et, selon les dires de plusieurs personnes, tu es son petit ami, non? C'est donc à toi de l'aider. »

Elle allait probablement le regretter, mais elle ne voulait pas laisser voir sa terreur et se faire commander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Ven 26 Déc - 22:43

La petite rose caressa les couvertures du bout des doigts. Ce qu'elle aimait ces histoires. Encore plus maintenant qu'elle savait qu'elles étaient réelles ! Ca la rassurait tellement de savoir que son voisin n'était pas le seul mutant qu'elle aura rencontré dans sa vie ! Kamie leva les yeux en entendants la voix du brun.

- Etant responsable de sa chute, je suis sûr que tu vas aller l’aider, n’est-ce pas ?

Elle tourna la tête vers la demoiselle. C'est vrai en fait, elle était tombée à cause d'elle ! Seulement elle n'oserait jamais se plaindre. Riley était une jeune fille de bonne famille, il ne lui suffirait que d'un seul argument à la diva pour rabaisser et remettre Razuberi à sa place. Elle soupira et baissa les yeux vers le sol pour prendre un second livre.

- Je ne me considère pas responsable de sa chute. Et, selon les dires de plusieurs personnes, tu es son petit ami, non? C'est donc à toi de l'aider.

Son petit ami ? Seth, son petit ami ? Kamie mit ses mains sur ses joues, tenant tant bien que mal ses livres contre elle. Satané habitude de cacher ses rougeurs dès qu'elles arrivent ! La rose réussit à calmer les deux pivoines qui lui servaient de joues et se hissa sur les pointes de pieds pour commencer à ranger les livres. Dire que tous le monde la croyait.. En couple.. Avec Seth. Alors qu'elle le considérait juste comme un bon ami. Même si il était très beau aux yeux de la petite..

Elle secoua bêtement la tête et soupira. Décidément, ce n'était pas son fort d'être concentrée. La conversation parlait de quoi déjà ? Ah oui ! Seth, l'aider ? Elle regarda celui-ci et balança la tête de gauche à droite puis remit d'autres livres en place pour lui prouver qu'elle savait se débrouiller seule. Après tout, elle avait toujours tout fait seule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Sam 27 Déc - 13:47

La peur suintait vraiment du frêle corps de la demoiselle. C’était tellement agréable. Pour Foxter, il était évident qu’elle lui obéirait sans broncher, trop inquiète de ce qu’il serait capable de lui faire. Et pourtant ! Il se trompait. En effet, prenant son courage en mains, la demoiselle rétorqua avec une voix horripilante. Seth serra les dents. Si ses yeux avaient pu tuer, à coup sûr, cette demoiselle serait déjà morte. De quel droit osait-elle lui répondre de la sorte ?!

Cette agaçante rumeur sur Kamie et lui…Il allait falloir y mettre un terme. Ce n’était plus possible. Qu’on le croit amoureux…Les gens lui manquaient de respect à cause de ça, probablement. Et puis, cela n’allait-il pas attirer des ennuis à la petite ? Non pas qu’il s’en soucie hein ! Ce n’était pas ses affaires ! Mais d’un côté … Elle l’avait libéré. Il lui devait le retour de ses pouvoirs. Est-ce qu’il allait l’aider pour autant ? Bien sûr que non ! Il n’allait pas écouter aveuglément une gamine qui n’avait absolument aucun argument ! Aussi répondit-il d’une voix menaçante.

« Si tu tiens à la vie, je te conseille d’aller l’aider immédiatement. »

Dire qu’ils n’étaient pas en couple ? Il aurait pu, oui, mais étrangement, les premiers mots qui étaient sortis, c’était ceux là. Il n’avait pas à se justifier auprès d’une petite bourgeoise de bonne famille !

L’envie d’ajouter à sa menace une petite touche mutante était forte, mais Foxter se retint. Pas pour l’instant. Si elle continuait de manquer de respect à son égard, peut-être. Mais pour le moment, il lui laissait une dernière chance de venir en aide à Razuberi. Une seule et unique chance.

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mar 30 Déc - 17:48

Kamie écoutais leur conversation. Beverly ne la fixait pas, mais elle la voyait du coin de l'oeil. Après que Riley ai parlé, les joues de la rose se teintèrent d'une couleur un peu plus claire que ses cheveux. D'ailleurs, elle essaya de cacher ses rougeurs derrière ses mains, tout en gardant ses bouquins contre elle. Une fois que son visage repris une teinte beige, unie,Razuberie rangea les livres, un à un, sur la pointe des pieds pour atteindre les étagères les plus hautes. Elle secoua ensuite la tête, soupirant, puis une fois que tous les livres dans ses bras furent rangés, elle tourna le visage en direction du brun et secoua, cette fois-ci négativement, la tête et replaça, un à un, les livres.


Pearson était toujours concentrée sur la personne se trouvant face à elle. Seth avait l'air de plus en plus effrayant, peut être etait-ce son imagination, mais les traits du visage de Foxter semblait se durcir de seconde en seconde, tout comme son regard qui, apparemment, était de plus en plus glacial. Le provoquer était bien la plus mauvaise idée que l'adolescente avait pus avoir, mais maintenant, elle ne pouvait pas revenir en arrière. Et, d'une voix froide, il répondu à la diva.

« Si tu tiens à la vie, je te conseille d’aller l’aider immédiatement. »

Elle l'avait énervé, et certes, si elle tenait à la vie,comme l'avait dit le brun, elle devrait rangé tous ces livres à terre. Mais, Riley qui aide quelqu'un, c'est inimaginable, du moins pour elle. Donc, Riley contourna Seth, passa derrière Kamie, se retenant de la pousser au passage, et alla s’asseoir un peu plus loin, dos à eux. Oui, elle avait pris son courage à deux mains, et oui, elle allait surement mourir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Ven 2 Jan - 22:32

La petite rose se mordilla la lèvre. Il ne fallait pas que Riley et Seth commencent à se parler froidement, sinon elle était mal placée pour s'interposer. Peut-être même que la diva avait également un pouvoir de mutant et qu'elle pourrait la persécuter si jamais elle osait les interrompre ?! Non, il ne fallait surtout pas que ça arrive !
- Si tu tiens à la vie, je te conseille d’aller l’aider immédiatement.

Mais la diva n'en fit rien. Elle passa derrière la framboise sans lui prêter plus d'attention, défiant ouvertement le brun. Les yeux de Razuberi s'écarquillèrent. Oups. Ils avaient déjà commencés depuis un bon moment à se parler mal. Et maintenant celle-ci était terriblement troublée. Elle réfléchit à toute allure. Calmer le jeu, calmer le jeu.. Elle sourit et se tourna vers Seth. Mauvaise idée, la revoilà rougissante. Mais quelle idiote, forcément qu'en le regardant la rumeur lui reviendrait en tête ! Minute.. Il n'avait même pas nié ? Elle se tapota les joues et reprit son rangement silencieusement.
- Voilà !

Au bout d'une longue minute, Kamie avait enfin fini de ranger ces livres. Bon sang, ils pesaient vraiment une tonne ! Elle sourit, satisfaite de son  rangement et étudia les étagères avec soin. Elle passerait bien un coup de chiffon, un de ces jours, histoire d'en retirer toute ces crasses et la moisissure sur les couvertures et par la même occasion de souffler toute la poussière qui s'était accumulée, semble-t-il, depuis un loooong moment !

Et la voilà repartie vaguer dans ses pensées, complètement à l'Ouest. Mais n'était-ce pas cela qui faisait son charme, cette désinvolture si innocente ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 4 Jan - 10:44

Au début, Foxter crût que cette peste de nouvelle venue allait vraiment aller aider Kamie. Malgré l’agacement qui flottait dans ses yeux, il y lisait aussi de la peur. Et c’est pour cela, d’après lui, qu’elle aurait obéi. Mais elle n’en fit rien. Elle se contenta de passer près de la petite demoiselle, sans même lui jeter un regard. Le mutant serra les dents. Elle venait ouvertement de le défier ! Certes désormais Razuberi n’avait pas besoin de quelqu’un, puisqu’elle s’en était sortie sans personne. Mais l’autre…L’autre lui courrait furieusement sur le haricot. Et jouer avec les nerfs de Monsieur Foxter n’était vraiment pas la meilleure idée qu’on puisse avoir. Elle allait s’en mordre les doigts. Elle devait se rendre compte qu’elle avait été trop loin. Une aura noire s’échappait de Seth. Il allait la tuer. Ca faisait longtemps qu’il n’avait tué personne ! Il n’aurait pas hésité à le faire. Malheureusement, son regard croisa la frêle silhouette de Razuberi. Il serra les poings. Décidément ! Ce n’était pas son jour de chance ! Il ne pouvait pas tuer l’autre cruche avec quelqu’un dans les pattes. Surtout pas quelqu’un qui pourrait lui faire perdre toute crédibilité en le suppliant. Ou pire, en lui remettant son bracelet. Car il savait, au fond, que ce bracelet pouvait très bien lui reprendre sa liberté en un rien de temps. Et puis, ça se sentait, que Kamie était le genre de filles à s’interposer pour faire le bien. Tout du moins, c’est ce qu’il ressentait en la regardant. Une personne naïve qui ne pensait qu’à rendre le monde aussi rose que ses cheveux. Si ce concept déplaisait au ténébreux jeune homme, il n’était pas exact de dire la même chose de Razuberi. Elle était effectivement mignonne, il ne l’avait jamais nié. Il s’était même dit qu’il pourrait entretenir un rapport d’un soir avec elle. Mais depuis qu’elle l’avait libéré, il n’envisageait plus cela. Pourquoi ? Parce que s’il la faisait souffrir, elle n’hésiterait peut-être pas à lui repasser son bracelet au poignet ! Enfin, il ne faisait souffrir personne, la nuit. Au contraire. Si elle avait eu la chance de la passer avec lui, elle en aurait sans doute redemandé. Mais il s’égarait. Il n’était pas là pour ça. Et l’autre lui manquait toujours de respect ! Il devait agir, et il devait le faire maintenant !

Il leva la main pour qu’une ombre s’en échappe. L’envie de prendre un bouquin et de le lancer dans la tête de l’autre demeurée était tentante. Mais ce serait un manque de respect pour Kamie, qui avait passé son temps à les ranger, non ? Bien qu’il ne respecte que lui-même, Foxter prit en compte pour une fois le travail d’autrui, et se contenta d’aller enrouler son ombre autour du poignet de Riley. Il fallait qu’elle regrette son comportement, afin que jamais elle n’ait envie de recommencer. Tiens, et si elle devenait son toutou ?!

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mer 11 Fév - 17:43

Une ou deux minutes après, Kamie avait fini de ranger les livres, voilà bien la preuve que Beverly n'avait pas besoin de l'aider, la petite rose était tout à fait capable de se servir de ses mains!
Assise sur sa chaise, les jambes croisées et les pouces occupés à répondre aux dernier messages que la demoiselle eu reçu, Beverly fixait Seth. Ce dernier la tuait du regard, il n'avait visiblement pas apprécié qu'elle lui désobéisse.
Après quelques instant, le brun leva sa main et au bout de quelques secondes, une ombre, telle celle qui s'était enroulée autours de Razuberi un peu plus tôt, jailli hors de sa paume. Sauf que cette fois-ci, elle ne s'enroula pas autour de la rose, mais emprisonna le poignet de la diva. Celle-ci était tétanisé, ayant laché sont téléphone dernier cri dans un hurlement bien plus qu’aiguë, elle regardait Seth, d'un regards bien moins insolant. A vrai dire, à ce moment, ses yeux trahissait sa peur, ils lui suppliait de la lâcher. Et, plus les secondes passaient, plus l'ombre se faisait froide et brûlait le poignet dénudé de Riley.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mer 11 Fév - 19:21

Kamie ne saisit pas tout de suite la situation. Elle observa d'abord les alentours à la recherche d'un nouveau livre puis sursauta en entendant un bruit d'objet tombant au sol. Elle tourna la tête et vit Seth regarder fixement devant lui. Jusque là rien d'étonnant, il jettait des regards comme ça à presque tous le monde. Mais quand elle tourna la tête, elle vit Riley terrorisée. D'ailleurs la jeune diva poussa un cri aigû et Kamie vit sans mal la cause de cette poussée de voix. L'ombre de Seth serrait son bras.

Elle réagit immédiatement et courut vers Riley en paniquant. Elle s'arrêta face à la jeune fille et vit que son poignet était légèrement marqué. La rose eut le réflexe stupide d'essayer de prendre le poignet de Beverly mais serra à son tour les dents. Ca lui faisait mal aussi. Cependant elle ne pouvait pas laisser Seth lui faire de mal, bien qu'elle n'aime pas du tout la diva ! Elle tourna la tête vers lui avec un visage paniqué.

- Seth.. Son poignet.. Il change de couleur..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Jeu 12 Fév - 10:50

Seth ne put retenir une grimace. Ce cri strident, pour ses oreilles si sensibles. C’était tellement désagréable. Et cette fille…Cette fille ne semblait pas vouloir cesser de crier de la sorte. Il aurait pu plaquer ses mains sur ses oreilles, mais s’il baissait la main, son ombre pourrait devenir incontrôlable. Le fait d’avoir été empêché de se servir de ses pouvoirs les avait « rouillés ». C’était très désagréable pour lui qui était habitué à contrôler à la perfection son don. Il garda donc la paume tendue, décidé à l’effrayer encore plus. Elle était apeurée. Comprenait-elle enfin qu’il ne fallait pas le défier, lui, Seth Foxter ?

Kamie débarqua ensuite dans le champ de vision du jeune homme, tentant vainement d’aider l’autre fille. Il l’avait tellement cerné qu’il aurait du s’en douter. Timide, altruiste, un tas de petits « défauts », aux yeux de Seth. Il avait en effet toujours du mal à comprendre pourquoi ce genre de sentiments existaient. Sincèrement, qui donc pouvait avoir envie de faire le bien ? Cette idée l’écœurait au possible.
Kamie mit les mains sur l’ombre, tentant de l’arracher. C’était totalement stupide. Les ombres de Seth ne se défaisaient que si ce dernier le désirait. Qui plus est, elles brûlaient tout ce qu’elles touchaient. Et tout ce qui les touchait. Et actuellement, à les agripper à mains nues, la petite demoiselle devait se faire aussi mal que la victime de Foxter.

Alors qu’il fixait la scène comme s’il n’était qu’un vulgaire spectateur, Seth croisa le regard totalement affolé de Razuberi. Elle avait décidé de tourner la tête vers lui, et de l’informer du changement de couleur du poignet enroulé dans l’ombre. C’était gentil à elle de lui décrire, mais il savait très bien comment marchaient les ténèbres qu’il contrôlait. Au fond, il savait que c’était uniquement pour lui faire comprendre que l’autre souffrait, et qu’il fallait arrêter. Mais il ne voulait pas. Il voulait qu’elle regrette. Bien sûr, elle risquait d’en informer le directeur après. Ca n’effrayait pas le moins du monde Foxter. Il pourrait bien l’intimider pour qu’elle ne dise rien, mais c’était plus amusant que le créateur de l’établissement soit au courant ! Néanmoins, une petite voix se mit à résonner dans sa tête. Toujours la même. Celle qui lui rappelait qu’il devait être…Reconnaissant, vis-à-vis de Kami Razuberi. Et qu’il devait ne pas lui attirer d’ennuis. Il poussa un soupir agacé. Il aurait du attendre qu’elle sorte. Tant pis, il se vengerait plus tard sur l’autre. Peut-être sans utiliser ses pouvoirs. Après tout, il pouvait aussi impressionner rien que par sa carrure et ses mots. Il rappela son ombre, qui revint et fut comme aspirée par sa main. Il rebaissa ensuite cette dernière, la laissant près de son corps. C’était inintéressant. Néanmoins, peut-être allait-il enfin ramener le calme dans cet endroit. Car depuis l’entrée des deux demoiselles, ce lieu de sérénité et de silence était bien trop bruyant pour lui.

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 15 Fév - 13:19

Alors que Riley paniquait, Kamie couru vers elle et essaya de dégager son poignet de l'emprise de l'ombre de Seth, chose idiote puisqu'elle aussi ressenti la douleur, sa mâchoire serrée en était la preuve. La rose tourna le visage vers le brun, l'air affolé, le suppliant presque de cesser sa torture sur la peau de la diva. Beverly ne regardait plus que Foxter, et son poignet, alternant son regard entre les deux. A chaque regards sur son corps, la couleur de sa peau s'éloignait de plus en plus de celle d'origine. La brûlure ne faisait que s'accentuer, provocant une atroce douleur à Pearson, ainsi que des sanglots de plus en plus important. Les larmes coulaient à flot sur ses joues, emmenant son maquillage avec elles.

Un échange visuel se fit entre Seth et Kamie, et, après de longues secondes et un soupir agacé, le brun rappela son ombre. Elle fut comme aspiré par sa main, et, ensuite, laissa tomber son bras contre son corps. L'espace d'un instant, Beverly se demanda si l'homme ressentait une quelconque douleur lorsque l'ombre sortait ou entrait dans sa main. Mais la demoiselle se concentra rapidement sur autre chose. Suffocante, elle essuya ses larmes puis observa son poignet, il était très marqué. Mais, d'un côté, c'est grâce à Razuberie qu'il n'était pas dans un pire état. Elle devrait la remercier, lui être redevable. Mais ces deux mots étaient inconnus pour Beverly.

Dans un énorme effort, la diva articula un faible " Merci " à l'attention de Kamie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 15 Fév - 14:54

Kamie ne lâcha pas Seth du regard. Elle serrait les dents et les mains qui lui faisaient mal. Elle n'avait réellement pas réfléchi sur le coup ! Un soupire de soulagement s'échappa lorsque Seth rappela l'ombre à lui. Elle se prit les mains et les garda contre son estomac, comme pour les cacher.

La diva la remercia à sa plus grande surprise et Kamie lui fit un grand sourire, touchée par sa remarque. N'importe qui aurait été choqué et se serai exclamé que c'était le minimum qu'elle devait lui rendre service car elle n'était pas concernée à la base, mais pas la framboise. Elle savait que Beverly ne remerciait jamais, ou presque.
- De rien.

Elle retourna à ses livres et s'assit sur la table où elle les avait posés. La petite n'osait pas partir à cause de la douleur de ses mains. A vrai dire elle n'osait rien toucher ou presque par peur de se faire mal. Mais elle n'en voulait pas à Seth. Ni à Riley. Elle s'en voulait d'être aussi bête, tout simplement.

Elle repartit dans ses pensées, tête baissée vers la couverture d'un livre. C'était la suite d'un livre fantastique qu'elle avait commencé il y a peu. L'un des personnages utilisait les ténèbres. Autrement dit il était sombre et peu sociale. Ca ne pouvait que rappeler Seth à la petite rose, qui cherchait à en apprendre plus sur ses pouvoirs. Elle avait découvert dans un épais ouvrage que le bracelet qu'il portait pouvait toujours contenir ses pouvoirs et depuis elle l'avait caché. On ne sait jamais que quelqu'un veuille l'utiliser pour s'amuser et qu'on le mette au poignet d'un professeur. Elle soupira et continua à songer silencieusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Mer 18 Fév - 18:35

La plus superficielle des deux adolescentes observait son poignet, sévèrement marqué par la morsure du froid. Ce qui arracha, il est vrai, un sourire satisfait à Foxter. Les larmes qui roulaient le long des joues de sa victime le satisfaisaient également. Pour peu, il s’habituerait presque à la martyriser, celle là. Elle avait le genre de réactions qu’il appréciait. Surtout venant d’une personne aussi imbue d’elle. Aurait-elle été jusqu’à lui lécher les bottes et ramper à ses pieds, s’il n’avait pas arrêté ?

Il tourna le dos aux adolescentes. Néanmoins, son ouïe plutôt bonne lui permit d’entendre les remerciements qu’adressait sa pauvre et terrorisée martyr. Et Kamie qui faisait comme si tout était normal. Mais ça ne l’était pas. Venir en aide à quelqu’un…pour Seth c’était impensable. Pour la petite demoiselle, au contraire, cela semblait tout naturel. Comme quoi, ils étaient parfaitement opposés, tous deux.

Retournant à sa table, Foxter reprit le livre qu’il avait commencé avant leur arrivée. Il essaya de se concentrer sur sa lecture, mais il savait qu’au fond, ça n’irait pas. Peut-être que Razuberi le trouvait désormais dangereux ? Peut-être qu’elle allait tenter de lui remettre le bracelet autour du poignet ? Si cela arrivait, il ne pourrait plus compter sur elle pour lui enlever. Et il se voyait mal recommencer le même petit manège avec quelqu’un d’autre. Donc, il était clair qu’il devait montrer qu’il était bon. Bon…Comme si lui, Seth Foxter, pouvait avoir une once de bonté en lui. Il en aurait presque ri. C’était impensable ! Mais pourtant, il devait jouer le plus possible à l’agneau avec la petite framboise. Pour qu’elle ne s’affole pas, qu’elle ne regrette pas sa décision. Il referma donc une nouvelle fois son livre et quitta sa place. Si les filles l’observaient, elles risquaient de n’y rien comprendre. Il prit la direction de la table de Kamie et, une fois près d’elle, lui prit les mains pour regarder. Il ignora la réaction qu’elle pouvait avoir, même si au fond, elle devait sans doute paniquer. C’était dans sa nature, de rougir pour un rien. Il l’avait bien remarqué.

Comme il le pensait, les mains de la jeune fille étaient dans un piteux état. Il s’adressa donc à Riley, sans lui jeter un regard.

- Rends toi utile et vas donc chercher des orties, de l’eau et des bandages.

Si, suite à ça, les deux jeunes filles le prenaient pour un infirmier, ou pire, une infirmière, il leur ferait manger les orties !

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableRiley Beverly Pearson
et je suis un 1B
avatar


Messages : 22
Expérience : 2650
Date d'inscription : 19/04/2014

Infos Capitales
Statut Amoureux:
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Jeu 26 Fév - 17:54

Visiblement touchée par le remerciement de Riley, la rose lui fit à grand sourire , auquel Beverly ne lui répondit pas. Après lui avoir dit un " De rien", Razuberi retourna s’asseoir devant ses nombreux livres, elle baissa ensuite la tête vers la couverture de l'un deux puis soupira, l'air pensive.

Quant à Seth, il regarda sa victime avec un sourire satisfait collé aux lèvres, tandis que la jeune fille continuait de pleurer. Il tourna ensuite le dos aux deux demoiselles afin de retourner à se table. Il y pris le bouquin posé sur la table et l'ouvrit à la page où il s’était stoppé peu après l'entrée de Pearson, et recommença à lire. Comment une personne pouvait-elle être aussi insensible à la douleur d'une personne? Même la peste qu'était la diva était capable de ressentir de la pitié face à quelqu'un pleurant.

Après quelques minutes, l'homme referma son livre et se dirigea vers Kamie afin de voir l'état de ses mains. Les paumes de l'adolescente devait sûrement être dans le même état que le poignet de Beverly. Sans tourner la tête vers la diva, il lui ordonna d'aller chercher des orties, de l'eau et des bandages. S'y connaissait-il en médecine des plantes? A la connaissance de Riley, les orties n’apaisaient pas les douleurs, au contraire, elle donnait des démangeaisons.

N'ayant pas bougé depuis que le brun avait rappelé ses ombres, elle apprêtait à refuser. Après tout, qui était-il pour donner lui donner des ordres? Mais la diva referma sa bouche aussitôt après l'avoir ouverte, elle ne tenait pas à être la victime des pouvoir de ce mutant une seconde fois. Alors, elle se releva, lâcha un " Je reviens. " en passant devant leur table et sorti de la bibliothèque, allant chercher ce que Seth lui avait demandé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableKamie Razuberi
et je suis un 1B
avatar


Messages : 55
Expérience : 2816
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 19

Infos Capitales
Statut Amoureux: Célibataire
Pouvoir(s) :
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Sam 11 Avr - 11:09

Kamie fixait silencieusement la couverture du bouquin.Il l'avait passionnée et maintenant qu'elle était dans ses pensées, elle pouvait faire le récapitulatif de ce qu'elle avait lu. Sauf que ses mains lui faisaient terriblement mal. Elle essaya de passer outre en pensant à sa famille et son voisin mutant. Mais rien, la douleur la lançait et elle s'efforçait de rester muette comme une carpe. Elle ne voulait pas que les autres sachent et surtout que Seth recommence l'expérience des ombres sur Riley.

La rose sursauta en sentait des mains prendre les siennes. Elle releva la tête vers Seth et le fixa sans un mot. C'était étrange mais même si il lui avait pris les mains, ça n'avait été ni doux ni féroce. Comme si il savait quelle douleur ça faisait, il les lui avait simplement prises sans lui faire mal. Elle le remercia du regard et regarda d'un oeil distrait ses mains. A vrai dire, le contact du garçon était agréable quoiqu'un peu gênant. Et même si ce n'était que très peu, ses joues commencèrent à la chauffer. Il avait des mains plus grandes que les siennes. Des mains d'homme. Et aucun homme en dehors de sa famille n'avait jamais prit ses mains.

Il ordonna à Beverly d'aller chercher sa commande, surement pour soigner ses mains. Et bien une fois cela fait, elle soignerait le poignet de la diva. Elle ne voyait pas pourquoi elle aurait le droit à un traitement de faveur, surtout que c'est elle-même qui s'était fait mal. Riley en revanche avait été en contact bien plus longtemps avec les ombres. D'ailleurs celle-ci obéit à Seth sans poser de question. Une fois qu'elle fut dehors, il y eut un silence. Elle regarda ses mains, puis le livre et enfin les yeux de Seth. Le mot sortit de lui-même des lèvres de la fillette.

- Merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableSeth Foxter
et je suis un 2C
avatar


Messages : 106
Expérience : 3369
Date d'inscription : 04/09/2014
MessageSujet: Re: Quand le silence disparait... Dim 24 Avr - 20:05

Un court instant, Foxter crût que sa victime allait une nouvelle fois lui désobéir. Elle voulait finir bâillonnée par un ruban d’ombres ? Elle était suicidaire ? Ou bien tout simplement inconsciente ? Aucun des trois, puisqu’elle décida finalement d’exécuter les ordres. Il eut le temps de lui dire qu’il voulait que l’eau soit chaude. Suite à quoi la porte se referma. Resté seul avec Razuberi, il ne broncha pas. Elle en revanche…Elle utilisa le mot. Ce mot qu’il détestait tant. Merci. Il s’éloigna et lui tourna le dos, pour ne pas se montrer d’avantage odieux. Parce qu’il valait mieux, avec lui, ce genre de réactions que des menaces de mort. Il lâcha même un petit soupir, pour faire remarquer que son « merci » le répugnait. Le remercier, c’était lui dire « tu es gentil, Seth ! » Hors il ne l’était pas ! Il était tout le contraire ! Il avait passé sa vie à être l’anti-définition même de serviable ! Et voilà que cette fille ruinait tout son dur labeur ! En même temps, c’était aussi sa faute, à lui ! Après tout, il n’avait qu’à l’éviter ! Enfin, ce n’était pas comme s’il cherchait à la croiser à chaque fois. L’école était trop petite pour éviter quelqu’un. Inlassablement, il retombait sur elle. Et il avait beau se dire « la prochaine fois, je l’ignore », il ne le faisait pas. Il devait se montrer agréable avec elle ! Elle possédait le bracelet !

Oui. Même s’il se moquait des peurs des autres, Seth en avait une, lui. Minime, mais il en avait une. Qu’on lui remette ce foutu bracelet ! Qu’on le rende à nouveau faible ! Il ne laisserait personne faire ! Plus personne ne l’aurait ! Si cette fillette essayait, il devrait se résoudre à lui faire du mal ! Enfin…Pour l’instant elle n’avait pas l’intention de lui remettre. D’ailleurs, l’idée ne lui avait peut être encore même pas traversé la tête ? Peut être qu’elle ne le ferait jamais ? Ce ne serait pas lui qui s’en plaindrait.

Petit coup d’œil à sa montre. Déjà cinq minutes. L’autre prenait trop de temps. Il commençait à en avoir marre. Il soupira à nouveau, et se mit à bougonner.

- Pas foutu d’aller chercher ce qu’on demande rapidement…

Le reste de la phrase fut incompréhensible. Il marmonnait trop. Plus le temps passait, plus il s’impatientait. Et la plupart des gens ici savaient qu’on ne faisait pas attendre Foxter. C’était comme se passer la corde au cou.

_________________
I've been watching, I've been waiting

In the shadows for my time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis l'adorableContenu sponsorisé
et je suis un



MessageSujet: Re: Quand le silence disparait...

Revenir en haut Aller en bas

Quand le silence disparait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand on était jeunes et beaux!
» LES ENFOIRES A STRASBOURG : QUI ET QUAND ?
» La vie c'est mieux quand on est amoureux
» comment sa se passe dans le parc quand il fait moche
» mettre un interrupteur on/off quand c'est pas prévu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normality Project :: Norget School :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque-